philosophiesciencesLa science et la philosophie ont été, pendant une large partie de la civilisation occidentale, confondues. Dans l’Antiquité grecque, par exemple, il n’y a pas de différence entre faire de la science et philosopher. Mais, à partir de la révolution scientifique, au XVIIe siècle, les deux activités prennent une allure distincte. Au XIXe siècle (notamment avec Auguste Comte), la science se présente comme l’avenir de la philosophie. La pensée positive est supposée remplacer entièrement la spéculation métaphysique. À la même époque apparaît un courant de réflexion qui se présente comme « philosophie des science » : réflexion critique sur la science. C’est l’histoire de ce courant, avec ses nombreuses ramifications contemporaines, qui est racontée dans ce livre.